Vous êtes galeriste professionnel et vous souhaitez référencer votre galerie sur le site MyContemporary.com.

 

Votre inscription est entièrement gratuite, une fois votre fiche galerie complétée sur le site, et sa modération effectuée de manière favorable, vous apparaîtrez dans la liste de nos galeries.

 

Pour apparaître en qualité de galerie partenaire, vous devez avoir conclu un partenariat avec MyContemporary.com. Pour ce faire, envoyez un mail à contact@mycontemporary.com et nous vous contacterons rapidement afin de vous décrire le cadre de nos partenariats galeries.

Page :

40mcube est un lieu d'exposition, un bureau d'organisation de projets d'art contemporain, une structure de production d'œuvres organisée en antennes : 40mcube-expositions, 40mcube-éditions, 40mcube-AV, 40mcube-espace public (qui travaille à des projets artistiques dans l'espace public, notamment les expositions collectives Chantier public, la commande publique et le programme des Nouveaux commanditaires) et 40mcube-web qui pense la présence de l'art sur internet.

EN SAVOIR +
  • Ville : Rennes
  • Pays : France

A2Z Art est une galerie située à Ivry-sur-Seine dans le Val-de-Marne. Spécialisée en art contemporain, Anthony et Zi Wei Phuong y présentent de jeunes artistes internationaux, tour à tour peintres, photographes, sculpteurs, vidéastes ou performeurs.

EN SAVOIR +
  • Ville : Ivry sur seine
  • Pays : France

En investissant une maison de maître, Aeroplastics instaure un dialogue entre le spectaculaire et l'intime. Le programme alterne expositions de groupe et monographiques. Résolument tourné vers les artistes et collectionneurs internationaux, Jérôme Jacobs privilégie le second degré et cette forme particulière d'étrangeté, loufoque ou décalée, profondément ancrée dans la culture belge.


The Pursued Gallery

Dans le panorama des galeries d'art bruxelloises et belges, AEROPLASTICS Contemporary occupe une place bien particulière. Le choix de Jérôme Jacobs d'investir fin 1998 une maison de maître située à proximité de la place Stéphanie, est déjà en soi fondamentalement atypique. A la même époque, un mouvement semblait se dessiner vers le bas de la ville, poussant nombre de galeristes à installer leurs locaux, avec plus ou moins de bonheur, dans les vastes entrepôts désaffectés qui bordent le canal. En optant pour un immeuble ancien des quartiers huppés de la capitale, Jérôme Jacobs rappelait la composante essentiellement bourgeoise de la collection d'art que d'autres cherchaient à faire oublier ; mais surtout, il instaurait le cadre pour un dialogue jusqu'alors inédit entre des œuvres souvent audacieuses, et des salles davantage conçues pour accueillir des tableaux académiques et des bibelots 1900, que des installations multimédia. Parquets, tapis rouge, hauts plafonds, moulures en stuc et dorures, vastes miroirs perchés sur les manteaux de cheminée en marbre : le décor est aussi éloigné que l'on puisse l'imaginer de l'esthétique du cube blanc.

Paradoxalement, cette architecture se prête remarquablement bien à l'exposition d'une collection d'art contemporain : aux pièces très ostentatoires du premier étage, le piazzo nobile, succèdent au second des plus petits volumes à la décoration épurée, faciles à occulter et aptes à recevoir des projections vidéo. Cette dichotomie de l'espace d'exposition reflète bien la politique menée par Jérôme Jacobs avec Aeroplastics, où le spectaculaire côtoie souvent l'intime, tout comme l'érotisme - futil tendance extrême - n'exclut pas une certaine poésie ou un humour décalé.

Le programme de la galerie alterne depuis le début expositions de groupe et monographiques, avec une prédilection pour les œuvres qui développent leur langage propre, et proposent une accessibilité visuelle immédiate. Encore faut-il que ces caractéristiques participent d'un programme esthétique plus vaste, dont le but est de susciter une réaction - négative ou positive - chez le spectateur. Cette réaction, ainsi que le souligne Jérôme Jacobs, doit le pousser à s'interroger sur ce qu'il a vu ou, mieux encore, croit avoir vu : l'essentiel est que le spectateur ne s'arrête pas à la première émotion ressentie.

Parmi les sujets disséqués chez Aeroplastics, les mécanismes du monde de l'art et de ses environs immédiats occupent une place de choix, tout comme les multiples facettes de la grande Comédie humaine : le sexe, la violence individuelle ou collective, la mutation et les limites de la corporalité, les excès de la société de consommation, les stéréotypes socioculturels, le conflit, l'écologie, les obsessions en tout genre... Autre terrain d'exploration, l'histoire - ancienne ou contemporaine - est source d'inspiration et d'interrogation pour des artistes aussi diamétralement opposés que, par exemple, Ronald Ophius et Cédric Tanguy.

Ces questionnements s'incarnent soit dans des installations complexes - dont certaines envahissent littéralement l'espace de la galerie -, ou via des modes d'expression plus classiques (tableaux ou photographies), ces derniers présentant l'avantage d'être plus directement accessibles à un large public. Jérôme Jacobs privilégie le second degré (voire le troisième), le bizarre, et cette forme particulière d'étrangeté, grave, loufoque ou décalée, profondément ancrée dans la culture belge. Mais cette belgitude n'est pas une fin en soi : la galerie est résolument tournée vers les artistes internationaux, et compte dans son large public de très nombreux collectionneurs étrangers.

Fait assez rare dans l'univers des galeries pour être souligné, Jérôme Jacobs peut revendiquer un véritable rôle de commissaire : After Nature, Innocence, Wonderland, Strip and Tease et Oracle of Truth sont quelques unes des expositions de groupe, souvent déroutantes, qui jalonnent l'histoire d'Aeroplastics depuis ses débuts. L'on hésite à citer des noms, tant la liste des oublié(e)s risquerait d'être longue. Ainsi pour Female Turbulence (automne 2003), il faudrait mentionner Cindy Sherman, Andres Serrano, Shirin Neshat, Laurie Simmons, Dana Wyse, Annie Sprinkle, the Guerrilla Girls, Alison Jackson ou encore Del LaGrace Volcano, aux côtés de (très) jeunes plasticien(ne)s telles la newyorkaise Alex Mc Quilkin ou la Suissesse Elodie Pong, dont le goût pour l'irrévérence n'a rien à envier à celui de leurs aîné(e)s. Mais le commissariat ne s'arrête pas l'organisation ponctuelle d'expositions : il s'agit d'une politique à long terme, qui révèle en filigrane l'existence de liens parfois insoupçonnés entre les artistes présentés par la galerie. Jérôme Jacobs n'a toutefois rien d'un théoricien pompeux - preuve que l'on peut faire les choses sérieusement sans pour autant se prendre trop au sérieux.

Les vernissages sont souvent prétexte à divers événements ou happenings : pour Paranormal (printemps 2004), les artistes sélectionnés (Gaston Bertin, Jeremy Blake, Pol Bury, Charley Case, Katharine Dowson, Barbara Kruger, Fiona Rae, Martin Richman et Carrie Yamaoka) se sont vus adjoindre les services de trois voyants extralucides, chargés de répondre aux questions des visiteurs médusés - mêmes à celles des plus incrédules d'entre eux.

Les expositions monographiques répondent au même principe d'exhaustivité, et offre un panorama aussi vaste que possible du travail d'un artiste à un moment donné, afin d'en fournir des clefs de compréhension. Ainsi les visiteurs de Aeroplastics ontils découvert un aspect largement ignoré (du moins en Belgique) de l'oeuvre de Daniele Buetti (mai 2006), avec plusieurs installations vidéos très minimales ; aussi éloignées soientelles du côté glamour de ses grandes photos - bien connues du grand public -, elles n'en constituent pas moins un élément fondamental pour appréhender l'ensemble de sa production. Un autre exemple de cette démarche est fourni par l'exposition consacrée à John Isaacs (janvier 2007), où les pièces monumentales du premier étage répondaient aux œuvres plus intimistes et aux vidéos montrées au second.

Dans le cas des expositions monographiques, Jérôme Jacobs encourage les artistes à investir la totalité de l'espace - et il est souvent pris au mot. L'on se souvient des orangs-outans, des escargots géants et de l'éléphant de Jean-François Fourtou (novembre 2003), donnant à la galerie les airs d'une demeure bourgeoise chamboulée par les enfants en l'absence des parents. Charley Case (janvier 2006) s'est quant à lui attaqué aux murs de l'entrée avec une grande peinture murale, et transforma le temps de son exposition la verrière de l'escalier en une sorte de gigantesque vortex cosmique.

Dans ce panorama bien incomplet, il faudrait encore citer Aeroplastics hors les murs, avec notamment l'impressionnante exposition Boost in the Shell (mai 2005) au centre culturel De Bond à Bruges : plusieurs dizaines d'artistes, belges ou étrangers, regroupés par Jérôme Jacobs (avec co-commissaire Michel Dewilde du CC de Bruges) pour procéder à l'examen de ce corps qui nous échappe : the pursued body. L'art est ce qui rend la vie plus intéressante que l'art, disait Filliou ; appliqué au karaté, un tel aphorisme pourrait bien avoir pour auteur un certain Jean-Claude Van Damme. Pour cette raison, mais peutêtre aussi pour d'autres, une salle était réservée dans l'exposition de Bruges au Belge contemporain le plus célèbre du monde.

Enfin, si les expositions d'Aeroplastics rencontrent toujours un large succès, le public virtuel se presse lui aussi pour visiter le site Internet de la galerie. Très documenté et complet, il recense la totalité des œuvres exposées ou disponibles, classées par exposition, nom d'artiste ou même par médium : une exhaustivité à laquelle peu d'institutions peuvent prétendre.

EN SAVOIR +
  • Ville : Bruxelles
  • Pays : Belgique
Galerie d'art contemporain de 250 m² présentant en permanent les artistes suivants : Fernando AGOSTINHO, Yoël BENHARROUCHE, Sandrine BLONDEL, Annick BOUVATTIER, Nils CALE, CARAH, Yves CASS, Roland CAT, Laurence DREANO, Nissan ENGEL, Charles FAZZINO, Michael GODARD, Alain GODON, Shoichi HAZEGAWA, JOSEPHA, Akané KIRIMURA, Dorit LEVI'NSTEIN, Jorge MARIN, Peter MCLANE, Christophe MANDALLAZ, MONTIER, Kurt MULLER, André NADAL, NICO, Nicola ROSINI, TIM&O, François VANDENBERGHE
EN SAVOIR +
  • Ville : LAUSANNE
  • Pays : Suisse

Galerie dédiée à la peinture et à la photographie

EN SAVOIR +
  • Ville : Nantes
  • Pays : France

Art Plural Gallery est un espace unique spécialisé dans l’art moderne, contemporain et le design au cœur du quartier culturel de Singapour. Fondée par le marchand Suisse Frédéric de Senarclens, cette plateforme innovante nichée dans un immeuble Art Déco de quatre étages présente, sur 1’200 mètres carrés, des expositions personnelles et collectives, des installations, des projets d’art public, des conférences et des publications d’art.


La galerie a organisé les expositions personnelles de Pablo Reinoso, Ian Davenport, Bernar Venet, Shirin Neshat, Fabienne Verdier, Thukral & Tagra et Chun Kwang Young. L'exposition personnelle de Qiu Jie est prevue en Septembre 2013.

EN SAVOIR +
  • Ville : Singapour
  • Pays : Singapour

Installé dans l’ancien atelier du sculpteur Gustave Germain (1843-1909), l’Atelier Gustave est un espace d’exposition parisien à l’atmosphère unique, situé entre le  jardin du Luxembourg et la rue Daguerre, à deux pas de la Fondation Cartier pour l’art contemporain. 


Nous accueillons depuis 1997 des artistes d’horizons différents,  aussi bien tournés vers la création contemporaine que proposant un travail de facture plus classique.


Des peintres officiels de la marine André Hambourg et Michel Bernard au japonais Iyama Tadayuki en passant par  le togolais Sokey Edorh, l’Atelier Gustave a vu passer sur ses cimaises des artistes de nombreux pays aux styles très différents mais ayant toujours en commun la passion de l’art.


L’Atelier Gustave est également un site idéal pour des événements culturels divers tels que des signatures de livres  (collaborations avec Albin Michel, Cherche Midi, Presses Littéraires…), des lectures ou encore des présentations de design.


Nous sommes ouverts à tous projets d’expositions, aussi bien de la part d’artistes indépendants, de commissaires d’expositions, que d’entreprises ou de particuliers. L’espace d’exposition se déploie sur deux niveaux : un rez-de-chaussée très pittoresque de 60 m2 (ancien atelier du sculpteur Gustave Germain) et un sous-sol de 50 m2, les deux niveaux étant équipés de cimaises et de projecteurs.


Pour tout renseignement n’hésitez pas à nous contacter.


 



 

EN SAVOIR +
  • Ville : Paris
  • Pays : France

Installée dans un espace de 250m2 dans le quartier émergent d'Arts et Métiers, la Galerie BACKSLASH propose une programmation internationale et résolument éclectique composée de jeunes artistes prometteurs ainsi que d'artistes plus reconnus. 


L’équipe de la Galerie BACKSLASH souhaite nouer un dialogue continu et décomplexé entre les différents acteurs de l’art contemporain, du grand public aux artistes. Elle a également crée un blog et vous propose régulièrement des articles sur les actualités de ses artistes et les différentes activités de la galerie, avec la volonté d'être accessible à tous. 

EN SAVOIR +
  • Ville : Paris
  • Pays : France
Bulles d’art, galerie nomade, se pose dans une galerie !

La galerie Morellon dans le quartier Saint Etienne de Toulouse, quartier des antiquaires et des galeries d’art.

Mais, n’ayez aucune crainte, nous continuons aussi les expos nomades !

Venez découvrir ou revoir les oeuvres que vous avez aimé depuis notre première expo en février 2009
EN SAVOIR +
  • Ville : Toulouse
  • Pays : France
Fondée en 2005 dans le berceau de l’art brut, à Paris, la galerie christian berst (appelée galerie Objet Trouvé jusqu'en 2009) offre évidemment de pouvoir acquérir des œuvres des grands classiques de l’Art Brut, mais c’est également pour les collectionneurs du monde entier le lieu de découverte des grands noms de demain. Les nombreuses expositions et les publications de cette jeune galerie font déjà référence.

EN SAVOIR +
  • Ville : Paris
  • Pays : France
Nous vous invitons à nous rejoindre le 19 novembre à partir de 18h 30 pour le vernissage de l’exposition de Matthieu Gafsou. Cette nouvelle proposition inédite intitulée « Ordinaires » est la première exposition personnelle de Matthieu Gafsou à Paris.

Cet événement s’inscrit dans le parcours du Mois de la Photo Off, et propose une installation de onze photographies « Ordinaires » qui résonnent comme un écho sublime du réel.
EN SAVOIR +
  • Ville : Paris
  • Pays : France
Since 1996, date of its first exhibition “Vanités” with the artist Tony Soulié, the Dhalgren Gallery focuses on contemporary art of international relevance.
The gallery represents an international pool of emerging artists who work in the media of painting, photography, film, video art, artists’ books and installation. The activities of the gallery include external curated projects, co-operations with other galleries and institutions and publication activities since its creation.
EN SAVOIR +
  • Ville : Paris
  • Pays : France
Page :